Quartier Drouot - Associations religieuses

Eh oui, la nature a horreur du vide ! Après une période d’observation et de nombreux échanges avec des habitants, il faut s’apercevoir que pas moins de 6 associations à caractère religieux (protestantes et catholiques) se télescopent dans le quartier Drouot. Chacune d’entre elles redouble d’artifices et s’enveloppe dans un espèce de catéchisme confus pour essayer de faire croire au commun des mortels, qu'elles sont hyper efficaces et plébiscitées par les habitants, qu'elles sont aussi à la tête d’un abondant troupeau de brebis égarées  "made in Drouot"…

Dans ce méli-mélo théologique, il est loisible de s’interroger : « Quel est l’impact réel de ces organisations spirituelles ? De quelle manière sont présentes la Ville et l’État ? »  Autre question : « Qu’elles sont les véritables intérêts et motivations de ces organismes et qu’est-ce qui justifie que le quartier Drouot concentre autant d’officines religieuses dans un périmètre aussi restreint ? » 

Chiffres et photos à l’appui, pour des raisons qui leur sont propres, force est de constater que les habitants dans leur majorité refusent de se résigner et d’aller vers ces structures, ils préfèrent s’ennuyer, souffrir, ou s’adonner à d’autres activités. À vue d’œil et jour après jour, le lien social se distend dans le quartier, cela se traduit, entre autres, par une forme de repli, un ostensible refus de participation à des projets, une suspicion qui génère une sorte de défiance... Certainement une peur légitime de l'embrigadement...

La sacro-sainte laïcité, ne doit pas être à géométrie variable, elle doit s’appliquer à tous et sans distinction. Il ne s’agit pas d’une lutte contre les religions, qui au demeurant font ce qu’elles veulent dans leurs domaines respectifs (avec des limites), mais surtout d’une vigilance bienveillante et respectueuse pour éviter que ces dernières ne commettent un péché d'orgueilPour échapper à toute dérive mystique et sortir des dogmes et des cultes, la Ville et l’État, doivent réaffirmer avec efficacité une présence socioculturelle et économique qui soit délivrée de toute emprise à caractère religieux dans le quartier et cela pour que les habitants ne se sentent pas abandonnés et puissent s'épanouir librement au Drouot.