Quartier Drouot - Electricité - Gaz

L’électricité et le gaz sont devenus de véritables produits de luxes ! A quand une réflexion sur les énergies alternatives : éolien, solaire, géothermie, hydraulique dans le quartier Drouot ?  Il faut constater que de plus en plus d’habitants rencontrent de réelles difficultés pour régler les factures d’énergies. Les fournisseurs se frottent les mains en rajoutant des pénalités aux personnes qui n’arrivent pas à régler en une seule mensualité la/les facture(s). Corrélativement, les logements sont très mal isolés, ce sont de véritables passoires thermiques et à cela il faut rajouter l’absence d’isolation phonique, vecteur de stress et de nombreux conflits de voisinage.

Quartier Drouot - Antenne parabolique collective

Parallèlement, depuis fin 2013, les locataires de l’ancien Drouot doivent s’acquitter mensuellement d’une redevance de 7 € passé à 5,50 € pour des paraboles installées sur les toits. En sachant qu’une majorité d’habitants n’en n’ont aucune utilité et cela parce qu’ils sont équipés d’une box internet ou d’un modem incluant le service télévision.

Les sommes mensuelles engrangées par le bailleur se calculent en milliers d’euros dans chaque quartier où les paraboles collectives ont été installées. Sur une année cela constitue un joli pactole pour le bailleur 66 € par foyer. D’un point de vue juridique cette décision qui oblige les locataires à régler un service parabolique ne repose sur rien de légale. Philippe Trimaille, l’ancien et regretté président de m2A Habitat par souci d'équité avait aussi plaidé pour que cette charge relative aux paraboles ne soit plus supportée par les locataires qui ne se servent pas de ce service.