Quartier Drouot - Rénovation ANRULa question des travaux sur la rénovation des immeubles de l’ancien Drouot dans le cadre de l'ANRU 2, ne peut se faire sans la contribution active des habitants. Il n’est pas du tout concevable que les décisions soient prises sans la consultation et l’approbation préalable des locataires.

Exemple : Le remplacement des baignoires par des douches dans les appartements de l’ancien Drouot, a été pris par le bailleur m2A Habitat et cela sans même demander au préalable aux locataires s’ils sont d’accord. Cela, n’est pas tolérable.

Ensuite, sur le type de travaux, aucune consultation n’a été faite pour définir les urgences. Certes les isolations thermiques sont nécessaires (elles doivent être de qualités), mais elles doivent aller de pair avec les isolations phoniques indispensables des appartements (isolation des fenêtres, des murs mitoyens, des sols, remplacement des porte palières). Il faut savoir que les isolations thermiques accentuent, amplifient le bruit comme une caisse de résonance dans les appartements.    

La méthode, plutôt autocratique, employé par m2A Habitat est vivement critiquée et contestée par une majorité de locataires qui refusent cette façon de faire. Certains parlent déjà de monter un collectif pour contrecarrer les choix et peser sur les décisions qui les concernent. Cette rénovation du quartier est aussi le moment opportun et indispensable pour changer le système de fonctionnement et de gouvernance à la tête de m2A Habitat.  

À suivre…