Quartier Drouot - Après-midi contes au BoAt

De tout temps à travers le monde, les contes ont permis de favoriser les rencontres et d’ouvrir l’imaginaire des petits et des grands. Hier après-midi, cette théorie sur les bienfaits des contes a été démontrée dans la grande salle à l’étage du BoAt, transformée en véritable petit théâtre pour accueillir la Compagnie Passeurs de Mondes.

L’équipe du BoAt : Marie Gonçalves directrice du futur centre social, Pierre Thierry, Stéphane Ruch, animateurs, ne se sont pas trompés en programmant, un mercredi après-midi spécial contes de Noël pour les familles du quartier Drouot-Barbanègre. De mémoire d’habitants, cela faisait très, très longtemps qu’il n’y avait pas eu une telle affluence pour une animation dans le quartier. 14h, des grappes d’enfants accompagnés, pour la plupart, de leur maman affluent inlassablement. Le dernier décompte, fait état de 238 habitants Drouot-Barbanègre et cela alors que d’autres familles se pressent encore pour assister au spectacle. La salle est pleine à craquer.

Quartier Drouot - Après-midi contes au BoAt 1

Le décor est planté, un village alsacien avec son arbre de Noël au milieu.

Dans un coin de la scène assis sur une chaise, un comédien joue « Petit papa Noël » avec sa citole (instrument qui ressemble à une petite guitare hawaiienne - ukulélé -), comme une princesse dans sa robe blanche, la conteuse arrive. Elle débute avec la légende de St-Nicolas et son acolyte, le père Fouettard (Hans Trapp en Alsace). Puis, elle raconte toujours avec la même fougue, l’histoire du rossignol et le sapin et poursuit avec les origines des boules de Noël.  

Hormis, quelques petits chuchotements dans la salle archibondée, le silence règne. Pour donner vie à des personnages, de temps en temps, la comédienne disparait derrière un petit théâtre d’ombres chinoises. Le délicat son du kannel (Instrument à corde estonien) accompagne subtilement les contes, en alternant avec des morceaux de guitare.

Quartier Drouot - Après-midi contes au BoAt 2

Avant la fin du spectacle, des enfants trépignant d'impatience, s’inquiètent de savoir quand sera servi le goûter et ne tiennent plus vraiment en place.   

Les cent-vingt-quatre manalas (petit bonhomme brioché), ne suffisent pas pour assurer un goûter à tout le monde. Ni une ni deux, les manalas sont coupés en deux par Pierre Thierry et Marie Gonçalves, pour la distribution, le petit coup de main par trois bénévoles de l’association de la Maison des Familles de Mulhouse et du petit Luca, n’était pas de trop. Pour que chacune et chacun puisse étancher sa soif, la petite équipe du BoAt, s'est transformée, en barmans.

Une belle réussite... Vivement la prochaine animation au BoAt

Petite info : Le BoAt sera fermé durant les vacances de Noël, il rouvrira le 7 janvier.

Quartier Drouot - Guirlande lumineuse