dimanche 14 janvier 2018

Quartier Drouot - Ornithologie...

Quartier Drouot - Pigeons

Posté par EndirectDrouot à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Quartier Drouot - Quel beau dimanche...

Quartier Drouot - Dimanche

Pour décontracter votre esprit tourmenté, allez faire une petite balade bucolique sur le site d'un ami, le Tampographe Sardon. Pour s’y rendre rendez-vous ici


Quartier Drouot - Centre socioculturel, ce n’est pas pour demain...

Quartier Drouot - Centre socioculturel

Centre socioculturel dans le quartier Drouot, ce n’est pas pour demain ! La régie personnalisée qui était censée voir le jour courant de l'année 2017 pour une gestion associative d’un Centre socioculturel éclaté sur plusieurs locaux dans le quartier a du plomb dans l’aile. En effet, aucune structure associative du quartier embauchant des salariés ne veut s’engager dans cette aventure pour le moins farfelue et se taper en plus l’élaboration d’un projet social pour un centre socioculturel et cela en se substituant aux habitants.

Effectivement, depuis le 1er trimestre 2017, la Ville a missionnée, Virginie Mudry pour travailler en tant que prestataire sur un projet de vie sociale pour le quartier Drouot-Barbanègre et il semblerait que la charrue a été mise avant les bœufs. Les associations ont été mise devant le fait accompli, elles ont reçu une liasse de dossiers avec un rétroplanning édictant l’ensemble de la marche à suivre pour mettre en place un centre socioculturel et cela jusqu'à l'embauche d'un directeur de CSC par la Ville ayant pour mission de dire aux associations ce qu'elles doivent faire... Un sans gêne considéré comme une belle immixtion dans la gestion des associations du quartier. En outre, aucun débat n'a eu lieu au préalable sur la méthodologie ou l'étude de propositions alternatives, qui sans doute auraient été plus adaptées à la réalité des habitants et aux besoins du terrain. 

Les associations et structures du quartier qui ont été sollicitées n’acceptent pas cette façon de faire qui remet aussi en cause leur indépendance. Résultat, le projet de centre socioculturel qui devait voir le jour au mois de décembre 2017 est en cale sèche depuis des mois… Sinon, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes au Drouot... Depuis, Virginie Mudry a disparu des écrans radars...

Pourquoi ne pas tenter un projet avec un Centre de création artistique et culturelle faisant intervenir des artistes plasticiens, musiciens, graffeurs, photographes, slameurs, rappeurs... pour faire des créations avec les habitants ?…  Cela pourrait être une bonne réponse. 

jeudi 11 janvier 2018

Quartier Drouot - Prioritaire dans le cadre du NPNRU ?...

Quartier Drouot - Programme national de renouvellement urbain (NPNRU)

Le 16 décembre 2015, le conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) a sélectionné sur dossiers 200 quartiers prioritaires d’intérêt national qui bénéficieront du 2ème programme de rénovation urbaine 2015-2024. Le quartier Drouot a été retenu comme étant prioritaire dans le cadre de ce nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) qui dispose d'une enveloppe de 5 milliards. L’objectif étant de réduire les inégalités territoriales, promouvoir la cohésion urbaine et améliorer concrètement les conditions de vie des habitants des quartiers populaires. Pour commencer, 16 millions d’euros sont d’ores et déjà  alloués par l'ANRU (sans compter les autres aides département, région) pour la rénovation du quartier Ancien et Nouveau Drouot. 

Nouveau Drouot - Plaques d’acier

À ce jour silence radio, il faut constater une absence de communication chronique sur l’avenir du quartier et plus spécifiquement pour le Nouveau Drouot (Navigation, Ill, Thur). Dans cette portion du quartier de nombreux appartements ne sont plus mis en location et certains qui ont été squattés sont condamnés avec des plaques d’acier. Une épée de Damoclès est suspendue au-dessus du quartier qui nourrit beaucoup d’angoisses et d'inquiétudes, ce qui empêche les habitants de se projeter sereinement dans l’avenir. Cependant, il faut aussi reconnaître que ces denières années (2015-2017) de réels efforts ont été faits par le bailleur pour tenter de répondre à certaines attentes des habitants du quartier : propreté des rues, entretien/réparation, chantiers éducatifs...  

Il est crucial que les habitants soient étroitement associés et tenus informés sur le futur de leur quartier. Pour remplacer Samia Jeannelle, partie au mois de juillet dernier, bientôt un nouveau chef de projet arrivera dans le quartier dont la mission sera d’accompagner le renouvellement dans le cadre de l’ANRU 2.