Quartier Drouot - Un air de déjà vu...

Quartier Drouot - Philippe Maitreau

Comme on dit dans le jargon du cinéma : « Il a une gueule », derrière un air qui au premier abord peut paraître austère digne de celui d’un grand économiste tourmenté et qui ne pense qu’aux chiffres, il est certain que dans une autre vie, l'adjoint aux finances de la Ville, aurait très bien pu incarner les premiers rôles dans des films noirs : « La Griffe du passé (Jacques Tourneur, 1947) » ou encore « L'enfer est à lui (Raoul Walsh 1949) » avec tous les artifices qui vont avec ; sentiment de menace, d'étouffement, de paranoïa propres au genre.

Trêve de flagorneries !  Philippe Maitreau, adjoint aux finances et référent du quartier Drouot-Barbanègre, a assuré une nouvelle fois cet après-midi, sa permanence bimensuelle de 14h à 16h au foyer Don Bosco. Quelques habitants/es, parfois les mêmes qu’il y a deux semaines attendaient patiemment  leur tour et cela comme devant le confessionnal à la différence qu’une  collation (gâteaux, café, tisane) leur a gentiment été offerte par les bénévoles du CADB. La mission de Philippe Maitreau, s’inscrit-elle dans une énième consultation des habitants  sans lendemain ? S’agit-il encore une fois d’un mauvais vaudeville au titre évocateur : « vous pouvez répéter la question ? » ou alors « Cause toujours, tu m’intéresses. » À la différence des autres fois, il semble qu'il y a des moyens de l'Etat et une volonté politique.

Loin d’ici, la volonté de flinguer cette initiative qui au demeurant est très sympathique, mais il est important de sortir de cette forme "d’infantilisation" des habitants qui pour une majorité d'entre eux attendent maintenant des actes "réellement" concrets pour le Drouot. Cela ne remet absolument pas en cause l’estime que chacune et chacun peut avoir à l’égard de Philippe Maitreau, qui est un homme très bien et extrêmement compétent dans son domaine et qui rassurez-vous a beaucoup d'humour et de respect pour chacune et chacun.  

Un peu d'ambiance !!! 

Quartier Drouot - Bienvenue à Caritas...

Quartier Drouot - Caritas Alsace Réseau Secours Catholique

Ce n’est pas officiel (plus justement pas encore eu d’inauguration), depuis deux semaines l’association Caritas (Alsace réseau Secours Catholique), occupe  avec ses cinq salariés et ses bénévoles des nouveaux locaux (sous-sol au 2ème étage), au 1 rue de Bretagne (Bains-Douches) dans le quartier Drouot. Plus d’information après la cérémonie d’ouverture.

De manière anticipée, rien n’empêche de souhaiter la bienvenue à cette nouvelle association caritative qui ne sera pas de trop dans le quartier Drouot.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien (rouge) ci-dessous :

 Association Caritas - Une épicerie solidaire au Drouot...

Habemus papam !

jeudi 5 novembre 2015

Quartier Drouot - Post-it...

Quartier Drouot - Post-it

Posté par EndirectDrouot à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mardi 3 novembre 2015

Quartier Drouot - Qui l'eût cru...

Quartier Drouot - Qui l'eût cru

Posté par EndirectDrouot à 20:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Quartier Drouot - La petite roulotte à frites…

Quartier drouot - La petite roulotte à frites

Et non ! Ce n’est pas la petite maison sur la place du Dr Hauger, mais la petite roulotte à frites qui désormais est présente 2 fois par semaine dans le quartier, le mercredi et le vendredi.   

dimanche 1 novembre 2015

Quartier Drouot - Visite de Mulhouse Habitat...

Nouveau Drouot - Visite Philippe Trimaille et Eric Peter04Le Président, Philippe Trimaille et le Directeur Général, Eric Peter de Mulhouse Habitat,  étaient une nouvelle fois présents ce vendredi après-midi dans le quartier Drouot pour rencontrer durant trois heures les habitants du 19, 21, 23, 25  de la rue de la Navigation.

Ça discute sec sur le palier du 19, où un petit attroupement d’habitants s’est formé autour du Président et du Directeur de Mulhouse Habitat. Questions, interpellations fusent de toute part, il y a de l’inquiétude et de l’exaspération chez de nombreux habitants. Philippe Trimaille explique : « Le quartier Drouot est un quartier prioritaire pour Mulhouse, cela été annoncé par le Maire. Maintenant qu’est-ce qu’on va faire pour le quartier ? Aujourd’hui, il y a une étude qui est lancée et qui va durer 18 mois, les habitants y seront étroitement associés. Il faut savoir ce que souhaitent les habitants et qu’est-ce qu’on peut faire concrètement. À ce jour, nous sommes incapables de vous dire ce qui va être fait pour le quartier. Plusieurs options sont possibles : Rénovation complète, démolition partielle, démolition complète avec reconstruction… Il va y avoir des moyens, il faut en profiter… Et  non, vous ne serez pas mis à la rue ! »  

Une habitante assez remontée explique dans le brouhaha au président de Mulhouse Habitat : « Il y a beaucoup à dire sur Mulhouse Habitat ! J’habite un 70 m2  avec ma fille et vous trouvez normal que je n’ai pas d’évacuation pour ma machine à laver ? Je paye un loyer pour avoir un minimum de confort et chaque fois que j’arrive à avoir Mulhouse Habitat au téléphone, on m’envoie un courrier par la suite pour me dire que ma demande a été enregistrée… et plus rien et je ne suis pas la seule dans cette situation. »

Un habitant d’une quarantaine d’année déboule en furie. Il est manifestement au bord de la crise de nerfs. En effet, il y a 2 semaines une descente de police a eu lieu pour contrôler les caves du Nouveau Drouot et plusieurs d’entre-elles ont été ouvertes (parraît-il) en l’absence des locataires. Ce locataire est en colère : « J’étais en travail et en rentrant, j’ai constaté que la porte de ma cave avait été « explosée » par les flics et que du matériel entreposé avait disparu. Aujourd’hui personne ne prend en charge les frais de réparation de la porte et personne ne me rembourse mes outils ! » Les deux responsables de Mulhouse Habitat, ne se laissent pas intimider et attendent que la colère du locataire se calme pour reprendre avec lui le dialogue. 

Une mère de famille : « Le quartier pourrait être bien,  mais il y en a qui ne font que casser tout à chaque fois. »

Nouveau Drouot - Visite Philippe Trimaille et Eric Peter02

Une habitante du 23 rue de la Navigation invite courtoisement, le Président et le Directeur de Mulhouse Habitat à visiter les caves. De véritables catacombes, une odeur très forte d’urine s’en dégage. Il semblerait que les caves soient devenues de véritables WC publics, un lieu de squat. La porte principale du 23 rue de la Navigation, ne ferme plus, malgré les travaux récents réalisés dans la cage d’escalier. Certains locataires n’ont pas de boîtes aux lettres à leur nom et sont obligés d’utiliser celle du voisin fermant à clef. Une autre locataire lance : «  Vous devriez installer un visiophone comme à la ZUP comme ça on peut voir qui veut rentrer dans l’immeuble. » Toujours au 23 rue de la Navigation, visite chez une personne âgée en apparence très calme, mais qui fait de la résistance. Voici quelques mois, elle a décidé de ne plus payer son loyer tant que Mulhouse Habitat n’aura pas effectué des travaux de sécurisation  et d’entretien de l’immeuble. « J’ai l’argent… je peux vous faire un chèque maintenant pour régler les loyers ! » s’exclame-t-elle. Le Directeur de Mulhouse Habitat, lui explique que ne plus payer son loyer n’est pas la bonne solution  Cette locataire vient d’ailleurs de recevoir un courrier de sommation en recommandé du bailleur.

 Au 25 rue de la Navigation, il semblerait qu’il n’y ait plus que trois locataires dans tout l’immeuble et cela peut se comprendre : La porte d’entrée ferme mais il n’y a plus de vitre, le hall d’entrée est maculé d’inscriptions diverses (anti ou pro quelque chose), la plupart des appartements vides, ont été squattés et sont maintenant condamnés par des plaques en acier soudées.

Quel bilan tirer de cette visite « Thur, Ill,Navigation », cette semaine par le Président et le Directeur Général de Mulhouse Habitat ?

Nouveau Drouot - Visite Philippe Trimaille et Eric Peter05

Le temps que des décisions plus importantes soient prises, il devrait y‘avoir des travaux d’urgences, : Carreaux de carrelage manquants sur les marches dans les immeubles, des portes d’entrées qui doivent être réparées, des boîtes aux lettres à remplacer, des coups de peintures dans les halls d’immeubles.

Rue de la Thur, installation d'un éclairage sous les porches d'entrées. Rue de la Navigation, le petit parc devrait retrouver un équipement pour les enfants et les parents. Une plus grande réactivité de l’agence Drouot pour répondre aux sollicitations des habitants.

Il est criant et nécessaire que le Nouveau Drouot puisse faire l’objet d’une réflexion plus approfondie pour son avenir et cela en étroite collaboration avec les habitants. La question qui reste en suspens est l’avenir des six grands immeubles construits entre 1956 et 1960 qui forment le nouveau Drouot et plus généralement le quartier Drouot avec sa partie plus ancienne.   

Très nombreuses demandes concernant des activités socioculturelles pour les ados et les pré-ados.   

Philippe Trimaille est allé saluer en fin d'après-midi, les organisateurs de l'animation  « L'automne en fête » au foyer Don Bosco.  

Un peu de désespoir, beaucoup d’inquiétudes, et de l’optimisme, des rencontres simplement humaines. Le Président de Mulhouse Habitat et le Directeur Général se sont engagés à revenir rencontrer les habitants.  

Petite pensée philosophique de Winston Churchill : « Il n'y a rien de négatif dans le changement, si c'est dans la bonne direction. » 

Des rencontres humaines  (cliquez sur les photos pour les agrandir) :  

Quartier Drouot - Des rencontres humaines avec le Président et le Directeur Général de Mulhouse Habitat