dimanche 22 avril 2018

Quartier Drouot - Ça ne passe pas comme une lettre à la poste...

Quartier Drouot - Non à la fermeture du bureau de poste

Très prochainement, le bureau de poste Drouot situé rue de Saint-Louis va définitivement fermer ses portes.  

Après avoir été reçu, il y a quelques mois par Philippe Maitreau, adjoint au maire et référent du quartier Drouot-Barbanègre, la même délégation constituée de syndicalistes (CGT, CFDT, FO, CFTC), de militants politiques (PCF, NPA, Génération·s, EELV) et de citoyens a été accueillie, le 11 avril dernier à la mairie par Michèle Lutz, actuellement maire de Mulhouse. Cette dernière rencontre avait pour objet de demander au maire d’intervenir à son niveau pour empêcher la fermeture du bureau de poste de la rue de Saint-Louis. Les membres de la délégation, ont été invités à prendre contact avec le député de la circonscription  et cela afin qu'il intervient dans ce dossier. 

Il faut noter à cet égard, que la Ville est intervenue directement auprès de la direction régionale et nationale de la Poste pour exiger le maintien du bureau de poste de la Place de la Réunion à Mulhouse qui était lui aussi menacé de fermeture. Nous sommes bien face à deux poids et deux mesures, les quartiers populaires ne sont pas entendus et sont laissés-pour-compte et le quartier Drouot prioritairement.     

Actuellement, malgré la pétition signée par plus de 2000 citoyens issus des secteurs : Drouot, Barbanègre, Gendarmerie… contre la fermeture de ce bureau de poste, les décideurs ne semblent pas mesurer la problématique et ses conséquences pour les usagers.

Quartier Drouot - Non à une agence postale communale dans le BoAt

Toujours sans la moindre concertation préalable avec les habitants, la mairie veut installer une agence postale communale, gérée à grand frais par la commune avec du personnel municipal, au 67 rue de Sausheim dans une partie des locaux du BoAt. Cette initiative ne manque pas de nourrir, un peu plus, le profond sentiment de confiscation et de privatisation de ce bâtiment. Pour donner un semblant d'utilité au BoAt, certains sont vraiment prêts à tout. En sachant que l’espace postal de la rue de Saint-Louis sera laissé en friche. 

Évidemment dans l’ordre du jour, savamment fixé et verrouillé par en-haut, du très discret et ronronnant Conseil participatif Drouot-Barbanègre, seulement représenté par douze personnes majoritairement issues de 3 associations. Comme d’habitude, on parle de tout sauf des vrais sujets. Il faut éviter le désordre et surtout rester amplement superficiel en évitant scrupuleusement les discussions, les débats de fond : centre socioculturel, rénovation urbaine, BoAt, poste, emploi, démocratie participative... car cela risquerait, sans doute, d'intéresser et de faire venir les habitants au Conseil participatif. 

Pour empêcher et dénoncer ce nouveau déni de démocratie concernant le bureau de poste, plusieurs actions sont d’ores et déjà programmées par le collectif (voir délégation plus haut). 

Il va y avoir du sport…


dimanche 8 avril 2018

Quartier Drouot - BoAt en caoutchouc...

Quartier Drouot - BoAt

Quelques nouvelles de notre très cher BoAt en caoutchouc. Pour le moment, cette inconsistante embarcation est toujours désespérément en cale sèche.

Information de premier plan, le Laboratoire numérique intergénérationnel et solidaire géré par Sémaphore accueillera, de temps en temps, une classe de 4e du collège Saint-Exupéry. Cependant, pour le commun des habitants, aucun changement, les conditions restent toujours inappropriées : 7 € étudiants et demandeurs d’emploi / 15 € tarif normal pour 2 heures d’initiation et cela avec inscription et règlement préalable à Sémaphore au centre-ville.

Depuis presque un mois, Chloé Gignet, chargée de développement économique des quartiers prioritaires a disparu des sonars.  Elle a fait le choix, à juste raison, de se tenir à distance du BoAt et cela pour réclamer des moyens humains et matériels.

Sans autre explication, après un mois de bons et loyaux services, le vacataire qui avait été embauché quelques heures par semaine pour faire de la médiation au BoAt, a été mis en fin de contrat… Sans commentaire. 

Les interminables bavardages, verbiages, jérémiades et autres réunionites se succèdent et cela sans remettre en cause les orientations actuellement inadaptées du BoAt. Faut-il préciser, que les habitants et la majorité des structures du quartier, ne sont pas conviés à ces petites causeries. Contre vents et marées et surtout pour ne pas froisser l’orgueil des grands penseurs à l’origine de ce lieu, on préfère jouer les autruches et continuer, vaille que vaille, d'aller droit dans le mur. Contrairement à ce que veulent faire croire certains, soucieux de désigner des boucs émissaires, peut-être pour masquer leur propre débâcle, l’échec du BoAt n’est pas imputable aux habitants, ni aux structures du quartier. 

mardi 20 mars 2018

Quartier Drouot - BoAt toujours…

Quartier Drouot - BoAtCet après-midi au BoAt, c’était réunion avec le CIDFF et des agents municipaux de la ville. Franchement, il avait vraiment de quoi se  taper le cul parterre. Visiblement, ils ne savent plus quoi faire du BoAt et sont prêt à n’importe quoi pour sauver les apparences. On nous refait le coup de la salle de la Boule marine (rue de la Navigation) qui avait été confisquée aux habitants et cela en demandant au CIDFF de l’occuper deux heures minimum par semaine pour que les habitants ne puissent pas en disposer ? Depuis maintenant plus de 6 ansla salle de la Boule marine est fermée et sont entrée a été scellée avec des points de soudures.    

Le CIDFF  a une salle au café Les Bateliers, occupe une fois par semaine le rez-de-jardin du foyer Don Bosco, chez Caritas occupe la salle de réunion. Cette association  a aussi des locaux spacieux rue de la Navigation et cela sans parler de son siège rue Schlumberger à Mulhouse… Et maintenant, souhaite occuper en plus un espace dans le BoAt… D’ailleurs quelle est leur mission ?

L'histoire de l'installation d'une permanence postale dans le BoAt est toujours d'actualité. Le bureau de Poste rue de Saint-Louis va inexorablement fermer ses portes et son ancien local sera laissé en friche. Il faut bien que le BoAt sert à quelque chose…

On nous bassine à longueur de journée avec de la démocratie, en veux-tu en voilà et dans les faits les habitants et les structures sont tenus à l’écart...

Peut-être qu’il faudrait commencer par donner de vrais moyens humains et matériels à Chloé Gignet, chargée de développement économique des quartiers prioritaires et Matthieu Moïno, chef de projet Drouot-Barbanègre, afin de pouvoir mener au mieux leur mission respective dans la logique et le bon sens.  

Avec le BoAt, nous allions voir ce que nous allions voir… On a vu !  A qui doit-on dire merci ?

dimanche 18 mars 2018

Quartier Drouot - Où est passé le tableau de capitaine Haddock ?...

Quartier Drouot - Oeuvre de Joan

Le titre pourrait très bien être celui d’un album de Tintin : « Où est passé le tableau de capitaine Haddock ? ».

Un tableau (env. 120 cm de large x 50 cm de haut), représentant au premier plan, le capitaine Haddock et à l'arrière-plan, un joli voilier avec visiblement un petit coup dans les voiles et qui vogue dans des eaux plutôt tourmentées (photo ci-contre). Cette œuvre a été réalisée courant du mois d’août dernier par le dessinateur Joan. Jeudi 15 mars, en tout début d’après-midi, ce grand et beau tableau a mystérieusement disparu d’un des murs du BoAt* (Bosco Atelier). Certes, cela fait moins de bruit que la disparition des bijoux de la Castafiore, mais quand même... Il s’agit d’un exemplaire unique signé aussi par un vrai artiste et sa place est normalement au BoAt... Ce serait chouette qu'il revienne à bord...

*Maison de Projets et de l’Emploi  

vendredi 2 mars 2018

Quartier Drouot - Bonne nouvelle du BoAt...

Quartier Drouot - BoAt

Encore une fois, il est nécessaire de saluer l'investissement sincère, parfois dans des conditions, il faut bien le reconnaître difficiles, de Chloé Gignet, chargée de développement économique des quartiers prioritaires et Matthieu Moïno, nouveau chef de projet Drouot-Barbanègre. La rencontre improvisée de mardi après-midi avec une trentaine d'habitants, jeunes et plus âgés (voir post précédent) avec les médiateurs du quartier Drouot-Barbanègre et Brigitte Göllner, directrice générale des services Mulhouse-M2A, a été l’occasion pour des habitants de verbaliser des attentes, des besoins et d’échanger des points de vue. Une opportunité pour se parler et envisager des projets à court, moyen et/ou long terme avec l'aide/le soutien du BoAt. D’ailleurs, depuis cet échange de nombreux rendez-vous ont été pris pour travailler sur des projets concernent l’emploi ou pour développer des initiatives à caractères sociales dans le quartier.

Cette réorientation "utile" des activités du BoAt vers le quartier est salutaire et espérons-le durable avec les moyens en conséquences. Parallèlement, il est urgent que des réponses socioculturelles soient apportées, en concertation avec les habitants et les structures du quartier. 

Il faut aussi reconnaître quand les choses vont dans le bon sens. C'est plutôt une bonne nouvelle ! 

Le BoAt est ouvert les matins et rouvrira les après-midi dès le 12 mars. 


mercredi 28 février 2018

Quartier Drouot - Chronique d'un après-midi au BoAt...

Quartier Drouot - BoAt fermeture l'après-midi

Le froid polaire et l'ennui aidant, hier après-midi une trentaine d’habitants jeunes et plus âgés se sont invités au BoAt (Bosco Atelier - 67 rue de Sausheim) pour manifester leur mécontentement sur le fonctionnement actuel de cette structure. Ce ne sont pas Chloé Gignet, chargée de développement économique des quartiers prioritaires, ni Matthieu Moïno, nouveau chef de projet Drouot-Barbanègre qui étaient visés par cette pacifique incursion dans les locaux, mais bien les orientations et les moyens inappropriés du BoAt.

Les médiateurs du quartier Drouot-Barbanègre et Brigitte Göllner, directrice générale des services Mulhouse-M2A sont venus, ce qui a permis d’engager un dialogue apaisé, cohérent et citoyen avec les habitants qui étaient présents. D'ores et déjà  pour pallier la faiblesse des moyens humains pour ce lieu, l’embauche d’un adulte-relais se fera dans les tous prochains jours.

En définitive et dans l’urgence, il a été décidé que le BoAt sera désormais fermé les après-midi durant les vacances de février et reprendra son fonctionnement normal à partir du lundi 12 mars. Les auteurs de cette décision précisent qu’il ne s’agit pas d’une sanction, mais d’une petite prise de recul nécessaire pour garantir une meilleure considération des attentes des habitants.  

Il est manifeste que le BoAt a été mis trop en avant et présenté comme étant la solution miracle aux mille vertus et cela au détriment des associations qui œuvrent dans le quartier. Sa volonté d'expansion et d'ouverture vers l'extérieur en oubliant le quartier a fini par nourrir un sentiment mêlé d'incompréhension et de déception chez de nombreux habitants. Il faut que le BoAt, recentre utilement et en premier lieu son action dans le quartier où il est implanté.  

Afin d'éviter la confusion, il serait peut-être judicieux de prendre contact avec l’Union départementale des centres sociaux et socioculturels du Haut-Rhin, pour co-construire un projet social avec les habitants et les structures du quartier qui tienne enfin la route.

Dans le cahier d'idées du BoAt, un habitant résume très bien la situation qui reflète ce que pense la majorité. Pour lire sa contribution, rendez-vous ici

À suivre...

jeudi 22 février 2018

Quartier Drouot - Vacance de février à bord du BoAt...

Quartier Drouot - Bosco Atelier

Bien que l’étage du 67 rue de Sausheim qui abrite le BoAt peine à trouver son utilité dans le quartier, il sera ouvert pour toute la durée des vacances, avec l’accès à ses services : espace de travail, informations emploi, création d’entreprise et montage de projets.

Le Laboratoire Numérique pour les initiations informatiques, photo, vidéo et impression 3D sera aussi accessible selon les conditions en vigueur (inscription préalable et règlement 7 € pour les étudiants et demandeurs d’emploi / 15 € tarif plein à Sémaphore - 9 rue du Moulin Mulhouse).

vendredi 26 janvier 2018

Quartier Drouot - Croisière citoyenne à bord du BoAt...

Quartier Drouot - Rendez-vous citoyen

Il y a parfois des moments plus intimistes que d'autres pour échanger et découvrir un endroit en toute simplicité et cela comme le rendez-vous citoyen du mercredi 24 janvier de 18h à 20h au BoAt - 67 rue de Sausheim à Mulhouse.

Christophe Devillers, chargé de l’attractivité économique et de l’emploi à M2A, Chloé Gignet, chargée de mission développement économique des quartiers prioritaires M2A, Jérôme Birling, responsable du laboratoire numérique intergénérationnel et solidaire de l'association Sémaphore et Cécile Sornin, adjointe à la démocratie et à l’économie sociale et solidaire de la Ville étaient présent(e)s pour répondre à un maximum de questions relatives aux missions ainsi qu'aux activités du BoAt et à la démocratie participative.  Une dizaine d’habitants de Mulhouse, parmi lesquels plusieurs jeunes membres de l’association Unis-cité engagés dans une mission de service civique ont répondu à cette conviviale invitation.

D’autres croisières citoyennes à bord du BoAt sont d’ores et déjà programmées avec une volonté de mobiliser les habitants du quartier Drouot et notamment avec le Printemps_Citoyen au mois de mars.  

lundi 22 janvier 2018

Quartier Drouot - Feux divers...

Quartier Drouot - Feu de conteneurs

Dimanche aux environs de 18 heures devant le bâtiment du 67 rue de Sausheim abritant le BoAt, encore trois conteneurs poubelles sont  partis en fumée.  Que faut-il y voir ? 

Des habitants expliquent que suite à un contrôle musclé par la police qui aurait mal tourné vendredi soir rue de Provence vers minuit, en guise de représailles deux voitures et une dizaine de conteneurs poubelles ont été incendiés ce week-end dans le quartier Drouot.   

Aujourd’hui, comme une volonté de marquer les esprits tout est resté en l’état devant le BoAt

dimanche 31 décembre 2017

Quartier Drouot - Objectif 2018...

Quartier Drouot - Le BoAt de la méduse

Pour 2018, transformer l’actuel "BoAt" en Centre de création artistique et culturelle est une bonne idée ! Faire venir des artistes : plasticiens, musiciens, graffeurs, photographes, slameurs, rappeurs... qui font des créations avec les habitants… Ce serait vraiment chouette ! Et transférer l’actuel "BoAt" dans un espace plus adapté qui appartient à la ville dans le foyer ADOMA.