samedi 19 octobre 2019

Quartier Drouot - Boxe thaïlandaise...

Quartier Drouot - Boxe thaïlandaise - APSM Drouot

Depuis le mois de septembre, chaque lundi et vendredi, des cours de boxe thaïlandaise sont dispensés dans le quartier.

A l’exemple d’hier de 18h-20h,  une séance d’initiation pour les enfants a été de nouveau assurée. Les exercices d’échauffements, techniques de base et les règles de conduites s’enchaînent dans une très bonne ambiance.

20h-22h, un autre groupe ado/adulte, il faut remarquer que le rythme est beaucoup plus soutenu et la technicité aussi : cardio ; sacs de frappe ; paos ; travail des automatismes ; les esquives ; le self-control, la gestion des émotions, la coordination des mouvements ;  les techniques de frappe… Le tout encadré par Yannis Namouchi, entraîneur diplômé et éducateur spécialisé à l’APSM.

On pourra dire et écrire ce que l’on voudra sur la boxe thaïlandaise, mais c’est vraiment un sport complet, physique et intellectuel qui remporte un beau succès dans le quartier.

Pour participer : cours féminins le lundi de 18h à 22h et le vendredi pour les enfants de 18h à 20h et masculins de 20h à 22h, rendez-vous au gymnase de l’école primaire Drouot (sauf vacances scolaires).

Pour en savoir plus, rendez-vous ici


jeudi 17 octobre 2019

Quartier Drouot - Colorations d'automne...

Quartier Drouot couleurs d'automne

Posté par EndirectDrouot à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 16 octobre 2019

Quartier Drouot - Instant d'automne...

Quartier Drouot - Couleur automnale

Posté par EndirectDrouot à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Quartier Drouot - Rendez-vous brocante...

Quartier Drouot - Brocante Caritas

Article de presse concernant l’action "Yoyo" menée par Caritas, rendez-vous ici 


lundi 14 octobre 2019

Quartier Drouot - Gaz et électricité prochaine grosse crise sociale…

Quartier Drouot - Gaz et électricité

Le gaz et l’électricité sont devenus des produits de luxes et le nombre de ménages n'arrivant plus à faire face aux factures explose. Circonstance aggravante, GRDF et EDF avec les autres fournisseurs s’empressent, avant la trêve hivernale, de procéder à des coupures de fournitures de gaz et d’électricité chez de nombreux particuliers et cela notamment dans le quartier Drouot.

Il y a fort à parier que le sujet principal de la prochaine grosse crise sociale en France portera sur les tarifs prohibitifs du gaz et de l’électricité et la fracture énergétique qui atteint des sommets.  

Les ménages sont véritablement rackettés et cela sans que nos dirigeants daignent bouger le petit doigt. Sans parler du véritable scandale du réacteur EPR de Flamanville, qui pour le moment avoisine un coût de 12,4 milliards d’euros, supporté par les ménages. L'envolée des prix du gaz et de l'éléctricité a aussi pour objectif de ne surtout pas faire croire aux possesseurs d'une voiture hybride qu'ils paierons l'énergie moins chère...

Pour le moment, ce sont les ménages les plus modestes qui trinquent.  

En tout cas, nous sommes face à un véritable scandale !

dimanche 13 octobre 2019

Quartier Drouot - Retour à la vraie nature...

Quartier Drouot - détente

Posté par EndirectDrouot à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 11 octobre 2019

Quartier Drouot-Barbanègre - Un bus nommé désir...

Quartier Drouot - Réunion pétition - Soléa - M2A - Habitants

Consécutivement à la rencontre, du 27 septembre dernier à propos de la ligne de bus C5 avec Philippe Trimaille (adjoint au maire en charge notamment du plan de déplacements urbains en lien avec Mulhouse Alsace Agglomération), une réunion a été organisée hier soir à la demande de Denis Rambaud (vice-président de Mulhouse Alsace Agglomération en charge des transports et mobilités). Cet échange avait pour objet de clarifier les demandes émanant des habitants (usagers des transports en communs). Étaient présents : Le directeur de Soléa ; la directrice commercial et marketing de Soléa et une de ses collègues ; le directeur des transports m2A et l’un de ses collègues, ainsi que huit habitants du quartier Drouot-Barbanègre.

 Une grosse pétition sur Drouot, nous n’avons pas compris 

La pétition signée par 743 habitants du quartier Drouot-Barbanègre a été remise avec une lettre explicative sur les différentes problématiques rencontrées sur le réseau de bus, ligne C5 et C6 (voir lien plus bas). Selon le directeur de Soléa : « Le quartier Drouot a beaucoup gagné avec le nouveau réseau. Quand on nous a dit qu'il y avait une grosse pétition sur Drouot, nous n’avons pas compris ».

 Remettre en service l’arrêt Barbanègre

Le vice-président de M2A dit qu’il n’y aura aucun changement de ligne. Tout au plus, la direction de Soléa concède, royalement, le rajout d’un bus le matin plus tôt ligne C5 ou C6 ? Un bus supplémentaire (en cas de nécessité) sur la C5. Par contre, alors qu’il n’y a aucune demande, les décideurs proposent d’installer un nouvel arrêt à proximité de la gendarmerie rue de Sausheim et cela pour remplacer les arrêts de bus existants de Barbanègre qui ne sont plus desservis. Allez comprendre… L’objectif étant que les élèves puissent rentrer chez eux entre midi et deux. N’est-t-il pas plus judicieux, simple et moins coûteux de remettre en service l’arrêt Barbanègre et cela comme demandé dans la pétition ? Ce qui  permettrait à la fois aux habitants du secteur Barbanègre d’avoir une desserte à proximité de chez eux et aux habitants du Drouot d’avoir un bus pour se rendre à Lefebvre afin d’y prendre le tramway 2 ou continuer avec le bus jusqu’à  l’arrêt musée de l’Auto pour y prendre le tramway 1.

 Nombreux arrêts ne sont plus desservis dans le quartier Drouot-Barbanègre

Encore une fois, il ne s’agit pas de remettre en cause tout le remaniement du réseau Soléa, il faut reconnaître que la ligne C5b (première partie) allant directement à la gare de Mulhouse ainsi que la ligne C6 desservant la zone commerciale sont très appréciées. Sauf que de nombreux arrêts ne sont plus desservis dans le quartier Drouot-Barbanègre et cela parce que le bus C5 passe par la rue des Flandres et l'Avenue Robert Schuman pour se rendre à l'arrêt  Lefebvre.   

Le vice-président de M2A propose de faire une étude comparative du réseau d’avant et le réseau actuel, il souhaite organiser courant du mois de novembre une seconde réunion avec les données récoltées.

Pour le moment, les 743 pétitionnaires ne sont pas plus avancés que cela (bien qu’ils prennent le bus) mais espèrent, tout de même, que leurs doléances seront prisent en considération et que les améliorations attendues se feront rapidement.

Le Conseil participatif Drouot-Barbanègre qui a été sollicité pour soutenir les usagers dans leurs revendications, reste attentif pour que des réponses concrètes et adaptées soient effectivement apportées. 

Pour accéder à la lettre explicative des signataires qui a été jointe au blog, rendez-vous ici