dimanche 22 avril 2018

Quartier Drouot - Ça ne passe pas comme une lettre à la poste...

Quartier Drouot - Non à la fermeture du bureau de poste

Très prochainement, le bureau de poste Drouot situé rue de Saint-Louis va définitivement fermer ses portes.  

Après avoir été reçu, il y a quelques mois par Philippe Maitreau, adjoint au maire et référent du quartier Drouot-Barbanègre, la même délégation constituée de syndicalistes, de militants politiques et de citoyens a été accueillie, le 11 avril dernier à la mairie par Michèle Lutz, actuellement maire de Mulhouse. Cette dernière rencontre avait pour objet de demander au maire d’intervenir à son niveau pour empêcher la fermeture du bureau de poste de la rue de Saint-Louis. Les membres de la délégation, ont été invités à prendre contact avec le député de la circonscription  et cela afin qu'il intervienne dans ce dossier. 

Il faut noter à cet égard, que la Ville est intervenue directement auprès de la direction régionale et nationale de la Poste pour exiger le maintien du bureau de poste de la Place de la Réunion à Mulhouse qui était lui aussi menacé de fermeture. Nous sommes bien face à deux poids et deux mesures, les quartiers populaires ne sont pas entendus et sont laissés-pour-compte et le quartier Drouot prioritairement.     

Actuellement, malgré la pétition signée par plus de 2000 citoyens issus des secteurs : Drouot, Barbanègre, Gendarmerie… contre la fermeture de ce bureau de poste, les décideurs ne semblent pas mesurer la problématique et ses conséquences pour les usagers.

Quartier Drouot - Non à une agence postale communale dans le BoAt

Toujours sans la moindre concertation préalable avec les habitants, la mairie veut installer une agence postale communale, gérée à grand frais par la commune avec du personnel municipal, au 67 rue de Sausheim dans une partie des locaux du BoAt. Cette initiative ne manque pas de nourrir, un peu plus, le profond sentiment de confiscation et de privatisation de ce bâtiment. Pour donner un semblant d'utilité au BoAt, certains sont vraiment prêts à tout. En sachant que l’espace postal de la rue de Saint-Louis sera laissé en friche. 

Évidemment dans l’ordre du jour, savamment fixé et verrouillé par en-haut, du très discret et ronronnant Conseil participatif Drouot-Barbanègre, seulement représenté par douze personnes majoritairement issues de 3 associations. Comme d’habitude, on parle de tout sauf des vrais sujets. Il faut éviter le désordre et surtout rester amplement superficiel en évitant scrupuleusement les discussions, les débats de fond : centre socioculturel, rénovation urbaine, BoAt, poste, emploi, démocratie participative... car cela risquerait, sans doute, d'intéresser et de faire venir les habitants au Conseil participatif. 

Pour empêcher et dénoncer ce nouveau déni de démocratie concernant le bureau de poste, plusieurs actions sont d’ores et déjà programmées par le collectif (voir délégation plus haut). 

Il va y avoir du sport…


samedi 21 avril 2018

Quartier Drouot - Bon week-end...

Quartier Drouot - Bon week-end

Posté par EndirectDrouot à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 19 avril 2018

Quartier Drouot - Les vacances du printemps...

Quartier Drouot - Vacance du printemps Accueil Enfants Drouot

Pour les vacances du printemps du 23 avril au 4 mai, Accueil Enfants Drouot (AED) propose aux enfants de 6-11 ans de faire le plein d’animations et d’activités dans le cadre d’un centre de loisirs.

Pour découvrir le programme, rendez-vous ici

mercredi 18 avril 2018

Quartier Drouot - Pensée du jour...

Quartier Drouot - Photo

Posté par EndirectDrouot à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 17 avril 2018

Quartier Drouot - BoAt, ça ne s’arrange pas…

Quartier Drouot - BoAt

Depuis le 9 avril, les trois salariés de l’antenne Drouot de l’association Sémaphore ont déserté les locaux du BoAt (Bosco Atelier) et cela pour rejoindre leur petite zone de confort bien douillette au centre-ville. Certes, leur absence ne change rien à l'ordinaire, mais c'est quand même bien de le savoir...

Pour l’instant, le BoAt n’est ouvert que quelques heures par semaine l’après-midi et cela toujours dans l’attente de moyens humains et matériels adaptés. Il sera aussi fermé une grande partie des vacances scolaires qui débutent ce vendredi.  

7 mois après son inauguration en grande pompe avec les discours cérémonieux de circonstances, ce lieu qui a été pensé et imposé par en-haut, s’avère bien inadapté aux besoins et attentes du terrain.

Il faut se rappeler aussi que fin 2014, le Drouot a été retenu comme étant un quartier prioritaire (Anru 2), hélas dans la réalité et la majorité des domaines : cadre de vie, animation, emploi, démocratie… nous sommes encore très, très loin du compte.

En cas d’évolution, vous serez les premiers informés, pour le moment, force est de constater que ça ne s’arrange pas…  

dimanche 15 avril 2018

Quartier Drouot - Quasimodo, es-tu là ?

Quartier Drouot - Clocher église Don Bosco

S’élevant comme un minaret dans le ciel, le clocher de l’église Don Bosco en quelques photos prisent ce dimanche. Pour accéder à l’album, rendez-vous ici  

Pour en savoir plus sur l’histoire de cette église, rendez-vous ici 

Quartier Drouot - Corporation des patrons boulangers

lundi 9 avril 2018

Quartier Drouot - Bonne semaine...

Quartier Drouot - Fleurs

Posté par EndirectDrouot à 12:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 8 avril 2018

Quartier Drouot - BoAt en caoutchouc...

Quartier Drouot - BoAt

Quelques nouvelles de notre très cher BoAt en caoutchouc. Pour le moment, cette inconsistante embarcation est toujours désespérément en cale sèche.

Information de premier plan, le Laboratoire numérique intergénérationnel et solidaire géré par Sémaphore accueillera, de temps en temps, une classe de 4e du collège Saint-Exupéry. Cependant, pour le commun des habitants, aucun changement, les conditions restent toujours inappropriées : 7 € étudiants et demandeurs d’emploi / 15 € tarif normal pour 2 heures d’initiation et cela avec inscription et règlement préalable à Sémaphore au centre-ville.

Depuis presque un mois, Chloé Gignet, chargée de développement économique des quartiers prioritaires a disparu des sonars.  Elle a fait le choix, à juste raison, de se tenir à distance du BoAt et cela pour réclamer des moyens humains et matériels.

Sans autre explication, après un mois de bons et loyaux services, le vacataire qui avait été embauché quelques heures par semaine pour faire de la médiation au BoAt, a été mis en fin de contrat… Sans commentaire. 

Les interminables bavardages, verbiages, jérémiades et autres réunionites se succèdent et cela sans remettre en cause les orientations actuellement inadaptées du BoAt. Faut-il préciser, que les habitants et la majorité des structures du quartier, ne sont pas conviés à ces petites causeries. Contre vents et marées et surtout pour ne pas froisser l’orgueil des grands penseurs à l’origine de ce lieu, on préfère jouer les autruches et continuer, vaille que vaille, d'aller droit dans le mur. Contrairement à ce que veulent faire croire certains, soucieux de désigner des boucs émissaires, peut-être pour masquer leur propre débâcle, l’échec du BoAt n’est pas imputable aux habitants, ni aux structures du quartier.