mercredi 20 février 2019

Quartier Drouot - Relogement, parlons-en…

Quartier Drouot - Article Dernières Nouvelles d'Alsace

Pour lire l'article paru dans les Dernières Nouvelles d'Alsace, rendez-vous ici


dimanche 10 février 2019

Quartier Drouot - Habitants du Drouot vaches à lait…

Quartier Drouot - Habitants du Drouot vaches à lait

Comme nous l’avons déjà relaté, la direction générale de m2A Habitat vient de procéder, sans aucune explication officielle, à une augmentation des charges communes qui se monte à près de 15 % dans le Vieux Drouot, soit 6,93 € mensuels ; les explications officieuses de l’agence n’étant pas crédibles, nous suspectons qu’il s’agit de faire payer aux locataires la réduction de loyer de solidarité mise à la charge du bailleur par la loi… pour compenser auprès des locataires la baisse des APL : pour les locataires, c’est la double peine !

Cette augmentation de charges vient s’ajouter aux 5,50 € mensuels que tous les locataires du Vieux Drouot doivent payer pour un service parabolique imposé par le bailleur mais dont la majorité ne se sert pas : peu importent la situation de précarité et les attentes des locataires, l’important pour m2A Habitat c’est qu’ils payent et qu’ils payent toujours plus !

Quartier Drouot - Vache à lait

Et ce n’est pas fini ! Les locataires viennent de découvrir que leur loyer a aussi été augmenté dans tout le quartier en moyenne de 3,67 € ; cela correspond à la décision du conseil d’administration d’autoriser le directeur général de m2A Habitat à augmenter de 1,25 % les loyers de tous les locataires de l’office en 2019. Rappelons-nous que quand Philippe Trimaille était président les loyers avaient été gelés, ce qui était une première pour l’office. En changeant de président, l’office et son directeur n’ont donc pas tardé à reprendre leurs anciennes habitudes : le changement, c’est maintenant !

Alors que le quartier Drouot a été retenu comme étant prioritaire, la principale préoccupation du bailleur est visiblement de transformer les habitants en vaches à lait et cela sans qu'aucun décideur politique ou administratif ne s'en émeuve... C'est simplement scandaleux ! 

samedi 9 février 2019

Quartier Drouot - Rénovation urbaine - Parlons-en !...

Quartier Drouot - Drouot la rénovation urbaine – Parlons-en

Le collectif « Drouot la rénovation urbaine – Parlons-en ! » sollicite le blog pour diffuser le message ci-dessous :

« Les habitants du quartier Drouot, ainsi que d'anciens habitants dont la famille occupe encore les lieux se sont réunis dans le désarroi récemment pour former un collectif suite à la démolition programmée des bâtiments du quartier nouveau Drouot, afin de pouvoir peser sur les décisions qui les concernent dans le cadre du renouvellement urbain. 

" La municipalité avait annoncée le 15 septembre 2018, la mise en œuvre d'un programme de renouvellement urbain du quartier Drouot d'une durée de dix ans. Ce programme comporte entre autres la rénovation des logements de l'ancien Drouot (amélioration énergétique et isolation phonique) mais surtout la démolition des 290 logements du nouveau Drouot".

Ce collectif est né pour rassembler les informations, les discuter et être un acteur à part entière dans les choix et les décisions qui sont prises. Il est important dans ce contexte difficile de considérer cette situation avec plus d'humanité, sachant que des familles y résident voilà bientôt 50 ans. 

Les échos, de part et d'autre, laissent entendre que tout va bien dans le meilleur des mondes : 

- que les habitants sont contents,
- que la concertation se fait normalement,
- que le dialogue est entretenu et constructif.

Malheureusement, ce ne sont que des mots ; "LE DESARROI" est bien présent, il est là et laisse place à tous les fantasmes et égarements. 

Il est question de rénovation urbaine pour transformer le cadre de vie des habitants ....! Ces mêmes habitants actuellement dans ce quartier verront-ils aussi leur cadre de vie transformé ou devront-ils se contenter d'une autre "ghettoïsation" dans un autre quartier connoté de banlieue ? 

Nous nous permettons de vous signaler que nous avons à faire à des êtres humains, des personnes sensibles et non à du bétail. 

Les habitants du quartier Drouot restent des citoyens à part entière jusqu'à preuve du contraire et dignes de respect comme tout mulhousien de notre ville.

Plusieurs actions sont d'ores et déjà programmées. Une page privée sur Facebook est activée, afin que les habitants puissent s'exprimer, échanger et connaitre leurs droits : "Drouot la rénovation urbaine - Parlons-en !" »

samedi 2 février 2019

Quartier Drouot - Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes...

Quartier Drouot - Lettre au Préfet du Haut-Rhin

Bonne nouvelle, le Préfet du Haut-Rhin a bien reçu la lettre collective des habitants du quartier Drouot l’invitant à venir les rencontrer … Cette semaine, le Préfet était très pris par des visites ministérielles. Les habitants seront informés en temps et en heure de la suite.

Depuis la réunion publique du 15 octobre dernier annonçant la démolition du Nouveau Drouot à compter de 2023, et la rénovation du Vieux Drouot, les habitants sont inquiets, effrayés, voir déboussolés et cela à juste titre. Certes, trois salariées de m2A Habitat - tendrement surnommées, et cela dans le meilleur des cas, les « trois drôles de dames » - sont missionnées pour rassurer et informer les habitants dans le Nouveau Drouot ; selon leurs dires, comme dans le fabuleux pays de Candy, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… Mais cette version, pour le moins édulcorée, est loin d’être réelle et ne trompe personne. La méthodologie de décider d’abord de la démolition du Nouveau Drouot et de vouloir ouvrir une concertation plus tard est vivement critiquée par les habitants ; il en va de même pour la rénovation du Vieux Drouot dont on sent très bien qu’elle est déjà ficelée sans concertation.  La logique du « on fait d’abord et on discute après » n’est pas tenable, ni défendable et va à l’encontre des textes qui encadrent la rénovation urbaine.   

Cette façon de faire de m2A Habitat n’est pas nouvelle et elle repose sur le fait que pour la direction générale les locataires ne sont qu’une variable d’ajustement dans le cadre d’une gestion purement comptable de l’office.

Quartier Drouot - Augmentation des chargesC’est ainsi que m2A Habitat vient d’augmenter de près de 15 % les charges communes dans le Vieux Drouot, et cela sous des prétextes fallacieux : le nombre de conteneurs brulés et le passage au tri sélectif ! Ce n’est pas du tout recevable et encore moins soutenable : tout d’abord parce que les habitants n’ont pas à être traités comme s’ils étaient coupables des faits concernant les conteneurs brulés, le bailleur m2A Habitat disposant par ailleurs d’une assurance pour en prendre en charge le coût ; et pour ce qui est du tri sélectif, la Ville de Mulhouse y est passée depuis 2013 et le quartier Drouot aussi. La raison la plus vraisemblable, c’est que la direction générale de m2A Habitat va à l’encontre de l’esprit de la loi en faisant payer aux locataires la baisse de loyer que l’Etat lui a demandé de prendre en charge pour compenser la baisse des APL de sorte que celle-ci  soit neutre pour les locataires !

Quartier Drouot - Antennes paraboliques

Il en va de même concernant le service parabolique payant imposé depuis 2009/2010 aux habitants du Vieux Drouot et dont la majorité ne se sert pas ; il faut admettre que cette décision unilatérale prise par le bailleur m2A Habitat n’est ni comprise, ni acceptée par les habitants : elle doit absolument être revue et concerner uniquement ceux qui utilisent ce service d’antenne. Il n’est en effet pas normal que les habitants doivent payer deux abonnements, l’un pour leur box internet qui dispense l’accès aux chaines télé et l’autre pour un service parabolique imposé par m2A Habitat d’abord à 7 € par mois puis à 5,50 € par mois depuis deux ans. Sur un an cela représente quand même 66 € par logement, ce qui fait au bout du compte un joli pactole pour m2A Habitat !

À l’heure où le pouvoir d’achat, la démocratie et le mieux vivre sont les principaux sujets de préoccupation des habitants, il semble que la direction générale de m2A Habitat soit complètement déconnectée de la réalité. On comprend qu’ils n’en veulent plus !

Concernant les antennes paraboliques dans le Vieux Drouot, aucune consultation n'a eu lieu, les locataires se sont retrouvés devant le fait accompli. Pour lire l'article sur le sujet dans le journal L'Alsace, rendez-vous ici  

mercredi 30 janvier 2019

Quartier Drouot - Lettre invitant le Préfet du Haut-Rhin dans L'Alsace...

Quartier Drouot - Lettre au Préfet Journal L'Alsace

Quartier Drouot - Lettre au Préfet Journal L'Alsace1

Dans le journal L’Alsace d’aujourd’hui, un article sur la lettre adressée récemment au Préfet du Haut-Rhin par les habitants du Drouot. La réaction du Directeur Général de m2A Habitat, ne surprend personne et ne fait que confirmer son mépris vis-à-vis des habitants qui ne sont visiblement à ses yeux que des menteurs. Toujours le même déni de réalité ; comme dirait l’autre : « il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ».

Par ailleurs, les habitants seront heureux d’apprendre du Directeur Général de m2A Habitat qu’il va sortir de « l’amateurisme et des approximations » : mais pourquoi avoir attendu 10 ans pour s’y résoudre et peut-on après tout ce temps encore le croire ?  

Le Directeur Général de m2A Habitat précise que : « Le temps de la concertation n’est pas encore arrivé » ; à vrai dire, il n'est jamais arrivé, et c’est justement là où le bât blesse, les décisions concernant le quartier Drouot sont toujours prises à l’insu des habitants et cela sans la moindre discussion. « La coproduction avec les habitants », il faut reconnaître que le slogan est plutôt plaisant : est-ce installer des douches à la place des baignoires (voir article), faire payer mensuellement 5,50€ un service parabolique, dont la majorité ne se sert pas ; est-ce augmenter les charges communes mensuelles de 6,93€ et cela sous un futile motif afin de récupérer les 5€ de moins de l’APL ; ne pas répondre aux demandes de réparations de travaux courants des habitants… ?

Décidément, le Directeur Général de m2A Habitat a l’art de vouloir faire prendre des vessies pour des lanternes !   

Les habitants attendent, impatiemment, la visite du Préfet du Haut-Rhin pour qu’enfin un dialogue puisse s’instaurer.  


vendredi 25 janvier 2019

Quartier Drouot - Lettre au Préfet...

Quartier Drouot - Lettre au Préfet

On sent se lever dans le quartier du Drouot une aspiration irrésistible à la dignité.

Les habitants viennent de prendre l’initiative d’envoyer une lettre collective au Préfet du Haut-Rhin, en sa qualité de référent officiel pour le département de l’agence nationale du renouvellement urbain. Cette lettre a été cosignée par 50 habitants représentatifs des quatre coins du quartier, Vieux et Nouveau Drouot.

Que dit cette lettre ? Tout simplement que les habitants veulent être reconnus comme des acteurs à part entière du renouvellement urbain qui est programmé sur leur quartier.

Leur sentiment est d’être infantilisés par le bailleur social dont la direction abuse de son autorité en prétendant penser et vouloir à leur place. De cela ils ne veulent plus ! Parce que cela dénote d’un véritable mépris à leur égard, qui se traduit depuis 10 ans par ce qu’ils considèrent comme une maltraitance organisée. En témoignent le manque d’écoute et les conditions inacceptables dans lesquelles on les fait vivre du fait d’une gestion considérée comme calamiteuse. Le malaise est profond !

Ils ont donc invité le Préfet à venir les rencontrer dans leur quartier, pour prendre la mesure du désarroi des locataires du bailleur m2A Habitat et écouter les demandes et propositions des habitants dans le cadre du renouvellement urbain.

Il y a comme un vent rafraichissant de citoyenneté qui se lève au Drouot pour balayer l’injustice qui y règne. Le Préfet saura-t-il éviter qu’il ne devienne tempête ? L’avenir nous le dira…

samedi 12 janvier 2019

Quartier Drouot - Et ça continue encore et encore...

Quartier Drouot - m2A Habitat

À la très fréquente question : « Où va l’argent des loyers et des charges des locataires du quartier Drouot ? » D’aucuns disent qu’elle est réinvestie pour construire du neuf en périphérie de Mulhouse et aussi pour régler les travaux de l'antenne m2A Habitat Drouot, qui prochainement investira ses tout nouveaux locaux dans les anciens commerces rue de Provence… Et pendant ce temps-là, le vieux patrimoine normalement à la charge de m2A Habitat, n’est pas entretenu. Cette situation est criante dans le quartier Drouot. 

Dans un autre registre de témoignages ; il n’y a visiblement pas de petites économies… Le locataire du Nouveau ou du Vieux Drouot qui a le culot de demander une réparation ou une intervention au bailleur : fenêtre qui ne ferme pas, fuite d’eau, porte palière qui fait des siennes, radiateur rouillé, interrupteur et prise électrique qui dysfonctionnent, envahissement de punaises des bois, puces est trop souvent éconduit, ou noyé sous un verbiage, bien rodé, lui indiquant que les travaux et autres actions sont à sa charge, ou qu’il doit passer par son assurance. À force d’insistance, si la direction centrale de m2A Habitat, dans sa très grande mansuétude, accepte de procéder à une petite réparation, ou traitement, il ne s’agit là que d’une énorme faveur, exceptionnelle et royalement accordée à cet audacieux et endurant locataire.

Mesdames et Messieurs les décideurs politiques et administratifs agissez pour que ça change… Sans oublier au passage d'intervenir sur la dernière augmentation des charges communes dans le Vieux Drouot 6,93€ par mois à compter de fin janvier 2019 (probablement pour contourner la Réduction de loyer de solidarité). S'ajoute à cela, le service parabolique dont une majorité ne se sert pas et doit quand même s'acquitter, au début 7,50€ par mois et maintenant (depuis deux ans) 5,50€ par mois et cela depuis des années.

vendredi 11 janvier 2019

Quartier Drouot - Continuation...

Quartier Drouot - Entretien

Ce matin le conteneur poubelle calciné à l’arrière de la rue de Savoie a été enlevé par une équipe de la Régie de l’Ill (voir post précédent).

Concernant la rue de la Navigations devant le 17/19/21, le tapis de détritus habituel est toujours présent. La Régie de l’Ill n’intervient qu’une fois par semaine (le lundi) dans ce secteur. Peut-être, serait-il bien que m2A Habitat augmente la fréquence des interventions de nettoyage dans le Nouveau Drouot et remette des corbeilles à papier.  

À propos de la remise en fonction du distributeur de billets du Crédit Mutuel, pour le moment aucune nouvelle… Le dossier est suivi par l’adjoint référent du quartier, Philippe Maitreau.  

jeudi 10 janvier 2019

Quartier Drouot - La suite...

Quartier Drouot - Entretien

À la suite du traditionnel feu de palettes du 31 décembre, sur l’ancienne place de jeux de la rue de la Navigation, ce matin des salariés de la Régie de l’Ill étaient en train de procéder au nettoyage de la place.

Un peu plus loin devant le 17/19/21 rue de la Navigation, toujours pas de corbeilles à papier, le trottoir, la route et les escaliers des immeubles sont tapissés de détritus et cela de façon journalière.

Concernant le poste de hier sous le titre Quelques photos pour le fun..., mise à part le nettoyage de la place de la rue de la Navigation, aucune évolution.