lundi 22 juillet 2019

Quartier Drouot - C'est mon quartier avec KompleX KapharnaüM

Quartier Drouot - Collectif Komplex Kapharnaüm spectacle Nouveau Drouot Mulhouse

Telle une étoile filante, KompleX KapharnaüM et sa création "Hide & See(K)" avec des habitants du Nouveau Drouot est passé. Ils sont sortis des sentiers battus et rebattus en empruntant des petits chemins de traverse, craints ou oubliés et parfois à l’aspect lunaire. 

Quartier Drouot - Collectif Komplex Kapharnaüm spectacle Nouveau Drouot Mulhouse1

Un objet artistique non identifié 

Le truc génial, c’est qu’on ne sait pas comment qualifier ce super travail réalisé par l’équipe de KompleX KapharnaüM, qui s’apparente à un objet artistique non identifié : « performance, spectacle, enquête ethnographique et sociologique, thérapie culturelle...? » peut-être un peu de tout cela à la fois. En seulement dix jours de présence dans le quartier de l’équipe de KompleX KapharnaüM (une semaine au mois de mai et au mois de juillet quelques jours avant le festival Scènes de rue), le nombre de témoignages, de photos et de prises de son est impressionnant. D’autres auraient peut-être mis deux ans pour récolter autant de matières, et cela sans avoir la certitude que les habitants leur auraient accordé leur confiance.   

Quartier Drouot - Collectif Komplex Kapharnaüm spectacle Nouveau Drouot Mulhouse2

Quatre rendez-vous dans le quartier avec le collectif KompleX KapharnaüM

Pour les deux immersions du jeudi 18 juillet, l’une à 22h et l’autre 23h (plus deux autres le samedi), une centaine d’habitants du Nouveau Drouot et une trentaine du Vieux Drouot se sont mélangés discrètement avec le public de Scènes de rue pour déambuler dans le quartier au rythme des vidéoprojecteurs. Il faudra aussi souligner au passage, qu’aucun politique ou responsable de m2A Habitat (bailleur), n’a daigné faire le déplacement, jeudi soir ni samedi soir (ni mercredi soir pour l'avant première) et cela pour voir et entendre ce que des habitants du nouveau Drouot avaient aussi envie de leur transmettre. 

Quartier Drouot - Collectif Komplex Kapharnaüm spectacle Nouveau Drouot Mulhouse4

Un petit descriptif

Au début, les spectateurs sont invités à suivre, dans le noir, un membre de l’équipe de KompleX KapharnaüM, avec une enceinte portable qui diffuse une chanson rétro de Lucienne Boyer « C’est mon quartier » et cela  jusqu’à la première projection sur un mur dans le Nouveau Drouot. Ensuite, une dizaine de vidéoprojecteurs mobiles s’activent : des photos, des témoignages, des bruits du quotidien apparaissent sur les murs et se font entendre à différents endroits du Nouveau Drouot. Les spectateurs peuvent choisir leur parcours pour regarder les murs qui s'animent autour d'eux.    

Quartier Drouot - Collectif Komplex Kapharnaüm spectacle Nouveau Drouot Mulhouse3

Des témoignages poignants d’habitants

Les témoignages des habitants se succèdent sur les murs du Nouveau Drouot. À l'exemple de celui de Nasro 20 ans, qui explique comment depuis l’annonce officielle du 15 octobre dernier, celle de la démolition des immeubles du Nouveau Drouot, il vie  les choses. Les mots sont simples, mais authentiques et très touchants.

Il y a aussi Gérard qui décrit avec colère et lucidité la « bunkerisation » du Nouveau Drouot, avec les murs de parpaings pour condamner les appartements vides et son incompréhension sur la méthode de la Ville et du bailleur. Ses souvenirs dans le quartier, le temps où il se baignait encore dans le canal et faisais des plongeons d’une passerelle qui n’existe plus, il décrit aussi le Drouot d'antan. 

Joelle, qui explique qu’elle nourrit les cigognes et qu’elle regarde pousser les fleurs en direct de son balcon  et qu’elle aime son quartier et plus particulièrement le Nouveau Drouot. 

La majorité des témoignages dénoncent une décision de démolition prise sans la moindre concertation préalable avec les habitants et le flou qui règne.   

Des petits textes reprenant des expressions marrantes des habitants défilent furtivement sur les murs.   

Quartier Drouot - Collectif Komplex Kapharnaüm spectacle Nouveau Drouot Mulhouse5

En définitive 

Le collectif KompleX KapharnaüM a voulu pointer avec humanité et bienveillance et cela tout en poésie : le laid, le beau, le noir, le vert, le blanc, le désespoir, l’espoir, l’incompréhension dans ce petit bout de la ville… En donnant, véritablement, la parole aux habitants. Montrer cette fraternité, cette solidarité qui existe dans ce quartier et qui permet  à de nombreux habitants de tenir debout, de garder le sourire et cela même si parfois c’est difficile.    

Un grand BRAVO et MERCI au collectif KompleX KapharnaüM et aux habitants du quartier Drouot !


vendredi 19 juillet 2019

Quartier Drouot - Scènes de rue 2019...

Quartier Drouot - Scènes de rue 2019

Revenons, si vous le voulez bien au festival Scènes de rue, qui pour la quatrième année consécutive a fait son ouverture dans le quartier Drouot (rue de la Navigation partie piétonne).

Encore un bon et grand moment culturel qui s’est déroulé, jeudi 18 juillet, en fin d’après-midi et plus tard dans la soirée dans le quartier Drouot. Des spectacles, une projection ciné en plein air, des food trucks, la buvette du Centre social et culturel Drouot-Barbanègre. Pour couvrir cet évènement en direct, il y avait aussi le plateau de radio MNE, avec la présence de son charismatique créateur et animateur : Jean-Luc Wertenschlag  et son équipe.

Les tables et bancs, les pots de fleurs sont en place ainsi que les transats au bord du canal. Un DJ diffuse sobrement des morceaux de musique. La foule des beaux jours, venue des quatre coins de Mulhouse et d’ailleurs arrive en masse. Malheureusement, il faut constater, que la présence des habitants du quartier était une nouvelle fois très marginale et cela hormis un petit groupe de femmes et leurs enfants mobilisés par le CSC (Centre social et culturel) et quelques riverains venus spontanément profiter de ce bon moment culturel.

Quartier Drouot - Scènes de rue 2019 -1

À 20 h, le spectacle proposer par Cie Chicken Steet « Le magnifique bon à rien » a ressemblé, dans la magnifique cour de l’école primaire du Drouot, des centaines de spectateurs. Pour accéder à la présentation du spectacle, rendez-vous ici

Quartier Drouot - Buvette du Centre social et culturel - Scènes de rue 2019

Le centre social et culturel Drouot Barbanègre était aussi présent avec une jolie buvette (customisée par Stéphane Ruch et Pierre Thierry, animateurs au CSC), tenue par l’équipe du CSC. Tous les bénéfices seront destinés aux projets culturels qui seront choisis de façon collégiale avec les adhérents du Centre. Par ailleurs, toujours hier, Flavie Eeckhout (animatrice famille au CSC) a organisé, un repas partagé et d’échange avec des familles du quartier et la compagnie Komplex Kapharnaüm (en résidence dans les locaux du CSC).

À 21h45, dans l’autre parti de la cour de l’école primaire Drouot, un film en plein air a été projeté « Cornélius, le meunier hurlant » pour en savoir plus sur ce film, rendez-vous ici

Ce jeudi 18 juillet, la compagnie KompleX KapharnaüM a aussi présenté son super travail avec des habitants, baptisé "Hide & See(K)", sur les murs du Nouveau Drouot (plus d’infos après les dernières présentations qui auront lieu samedi 20 juillet à 22h et 23h rue de la Navigation dans le Nouveau Drouot).

jeudi 18 juillet 2019

Quartier Drouot - En attendant la suite...

Quartier Drouot - Collectif Komplex Kapharnaüm spectacle Nouveau Drouot Mulhouse

Pour patienter, sur le site internet du journal L'Alsace, un sympathique diaporama vous attend. « La compagnie KompleX KapharnaüM a présenté son travail, baptisé "Hide & See(K)", sur les murs du quartier Drouot ce jeudi 18 juillet. Photo L'Alsace/Catherine Kohler ». Pour accéder au diaporama, rendez-vous ici

mercredi 17 juillet 2019

Quartier Drouot - Un essai grandeur nature...

Quartier Drouot - Collectif Komplex Kapharnaüm spectacle Nouveau Drouot Mulhouse

Ce soir à 22h, le collectif Komplex Kapharnaüm (présent dans le quartier pour la préparation d’un spectacle "Hide and See(k)dans le cadre de Scènes de rue) a procédé à un essai grandeur nature de sa création visuelle et sonore dans le Nouveau Drouot. Un moment émouvant et poignant, en présence de nombreux habitants et des personnes extérieures. Rendez-vous, ce jeudi 18 juillet à 22h et 23h dans le quartier, pour découvrir cette intervention artistique ultra-mobile.

Pour en savoir plus sur cette création exploratoire et artistique, rendez-vous ici

Quartier Drouot - Scènes de rue (journal L'Alsace)...

Quartier Drouot - Scènes de rue

Sur le site du journal L'Alsace : 

« Le festival de spectacles de rue mulhousien se déroule cette semaine du 18 au 21 juillet. Au programme, plus de 30 rendez-vous, théâtre, cirque, musique, installation loufoque, propositions participatives, invitations intimistes… Pour tous les âges. On y attend quelque 60 000 spectateurs. Tout est gratuit.

Cette 23e édition s’ouvrira ce 18 juillet rue de la Navigation dans le quartier Drouot, en partenariat avec les Jeudis du Parc avec au programme, le spectacle désopilant de la Cie Chicken Street Le Magnifique bon à rien (20 h), suivi de la projection à la tombée de la nuit du film Cornelius, le Meunier hurlant (21 h 45).

Vous pourrez aussi suivre la balade sonore Hide & See (k), création de la compagnie Komplex Karpharnaüm, jeu de piste dans le quartier, inspiré par la parole des habitants (18 et 20 juillet, 22 h et 23 h).

Pour profiter au mieux d’une programmation dense, se munir de bonnes chaussures, étudier de près les propositions et venir avant l’heure… Parmi les « grands formats » de ce festival 2019, les spectacles de cirque Jungle Five (19 et 20 juillet à 20 h 30, place de la Réunion) ou La Tangente du bras tendu (19 et 20 juillet, 22 h, place Franklin), La Belle Escorte (21 juillet, 18 h, départ place Saint-Fridolin)…

SE RENSEIGNER www.scenesderue.fr »


jeudi 4 juillet 2019

Quartier Drouot - Scènes de rue et Jeudis du Parc...

Quartier Drouot - Scènes de rue

Pour la quatrième année consécutive, le festival des arts de la rue « Scènes de rue » debutera dans le quartier Drouot (le 18 juillet) et pour la troisième année successive dans le cadre « Les Jeudis du Parc », une projection d’un film en plein air aura lieu dans le quartier.

Pour accéder à l’article sur le site internet du journal L’Alsace, rendez-vous ici

Pour accéder au programme de Scènes de rue, rendez-vous ici

mercredi 18 juillet 2018

Quartier Drouot - Le son du silence...

Quartier Drouot - Une fin d'après-midi           Chaque instant a sa musique...

samedi 14 juillet 2018

Quartier Drouot - Aulnay-sous-Bois s'invite sur grand écran au Drouot...

Quartier Drouot- Scènes de rue

Toujours, jeudi 12 juillet, après les spectacles "Tleta" et "Manu Nashville", à la nuit tombée la projection dans la cour de l’école primaire Drouot d’un film documentaire Swagger (fanfaronner), réalisé par Olivier Babinet.

Il y a encore beaucoup de monde attablé dans l’allée piétonne de la rue de la Navigation. Les guirlandes lumineuses multicolores installées à l'occasion de Scènes de rue sont allumées. Une des animations phare de l’été, Les Jeudis du Parc, s’est délocalisée dans le quartier Drouot pour proposer un film sur grand écran, mettant en scène onze élèves du collège Claude-Debussy d’Aulnay-sous-Bois et Sevran, qui racontent avec clairvoyance et parfois naïveté leurs doutes, leurs espoirs. Ils parlent de religion, d'école, d'intégration, d'avenir, de vie de famille, d'amour et de racisme... 

Un face-à-face sans détour sur des jeunes scolarisés et vivant dans une banlieue en Seine-Saint-Denis. Une galerie de portraits de 11 jeunes qui se livrent à cœur ouvert sur leur quotidien qui n’est pas toujours rose, mais parfois marrant. Nous sommes à mille lieues du film "La Haine", de Mathieu Kassovitz (1995), dans lequel les clichés accumulés avaient tellement fait mal à l’image des banlieues. D’ailleurs, encore aujourd’hui, il reste des stigmates, où certains essayent toujours de faire coller des scènes de ce film à la réalité.

Quartier Drouot - Scènes de rue ciné plein

Il est important de ne pas généraliser, uniformiser la pensée des jeunes où des habitants des quartiers populaires, même si les tenues vestimentaires sont parfois les mêmes, phénomène d'identification et de mode. On peut aussi trouver dans ce documentaire, des convergences situationnelles dans la parole de ces jeunes, des vécus qui se ressemblent, mais qui ne s’assemblent pas nécessairement, et cela car chacun a sa propre expérience contextuelle. Un jeune collégien du quartier Drouot, n’est pas identique à un collégien d’Aulnay-sous-Bois et vice versa et cela malgré quelques similitudes. 

Swagger, est un film documentaire positif et intéressant qui apporte, humblement et tendrement, une vision, un regard d’un groupe d’élèves du collège Claude-Debussy d’Aulnay-sous-Bois et Sevran sur leur vie dans la banlieue. Un documentaire intimiste qui ne verse pas dans le pathos misérabiliste et cela tout en reconnaissant l'existence de la misère.  Ce film, ne tombe pas non plus dans le sensationnalisme, les stéréotypes, les poncifs et autres fantasmes qui dépeignent trop souvent les banlieues.

Cette agréable séance de ciné en plein air a aussi clôturée l’ouverture du festival Scène de rue dans le quartier Drouot… Vivement la prochaine édition ! 

Pour accéder à l’album photo, rendez-vous ici

Pour en savoir d’avantage sur le film documentaire Swagger, rendez-vous ici

Quartier Drouot - Retour sur Scènes de rue...

Quartier Drouot - Journal L'Alsace Photo L'Alsace -Darek Szuster

Retrouvez les articles parus dans le journal L’Alsace d’aujourd’hui sur Scènes de rue dans le quartier Drouot.  

Pour lire l’article du journal L’Alsace, rendez-vous ici

Pour lire l’article du journal L’Alsace, rendez-vous ici

Pour accéder au diaporama du journal L’Alsace, rendez-vous ici

Quartier Drouot - Du Drouot à Nashville avec Scènes de rue...

Quartier Drouot - Scènes de Rue 2018

Après le spectacle déambulatoire retraçant avec subtilité l’histoire de l’immigration algérienne en France (voir post précédent sur le blog), le festival Scènes de rue, s’est poursuivi toujours dans la soirée du jeudi au bord du canal, partie piétonne de la rue de la Navigation et dans la cour de l’école primaire du Drouot.

Le petit tronçon bucolique, piétonnisée depuis plus de deux ans maintenant rue de la Navigation et qui longe délicatement le canal était bondé de monde. Afin de permettre à la foule de se restaurer, trois food trucks (camion-restaurant) et une grande buvette avaient été installés. Un DJ assurait aussi l’ambiance musicale. Tous les transats, tables et bancs installés pour l’occasion au bord du canal ont été pris d’assaut. 

20h30, Manu Nashville présenté par la compagnie Bonobo Twist débute. La foule dans la cour de l’école est de plus en plus compacte. Pendant ce temps là... Le soleil jette sur la magnifique façade en brique de l’école primaire ses derniers crachins de lumière orangée...

Les applaudissements et les éclats de rires ont rythmés du début à la fin cette représentation déjantée. 

Pour décrire le spectacle Manu Nashville, Coluche aurait certainement dit : «  C’est l’histoire d’un mec… ». Pourquoi vouloir s’embêter à faire un speech, alors que dans le programme de Scènes de rue tout est déjà si bien écrit ?

«  Frütenland, la bonne bière au goût de fruit, vous propose de découvrir un jeune espoir de la country. Nul doute qu’entre deux compositions de son cru, Manu Nashville rendra hommage à la Frütenland, la bière qui lui apporte joie, énergie et réconfort dans ses efforts au quotidien...

Manu Nashville raconte les tribulations d’un chanteur de country, confronté à Werner, la mystérieuse mascotte de sa bière préférée. Un artiste maladroit mais touchant, un sponsor pittoresque mais envahissant, un concert de country qui part en vrille… Nous irons de surprises en surprises, d’espoirs en désillusions, du rire aux larmes, à la frontière entre rêve et réalité, le tout dans une plongée au cœur d’un pays mystérieux qui titille avec humour notre goût d’ailleurs et notre fascination pour l’étrange.... Du rock, de la bière et du tyrol ! »

L'ouverture du festival Scènes de rue, jeudi 12 juillet dans le quartier Drouot à été un beau succès... Mais on peu encore mieux faire pour mobiliser d'avantage les habitants du quartier Drouot-Barbanègre. 

Pour se replonger un peu dans la bonne ambiance de Scènes de rue au Drouot, il suffit de se rendre ici

Pour lire l'interview de Djamel Afnaï, compagnie Une Peau Rouge dans le journal L'Alsace, rendez-vous ici